samedi 13 décembre 2014

Moi et l'art

HEy.

Aujourd'hui j'ai envie de vous parler de mon amour pour l'art. Il est simple et je le cultive depuis vraiment longtemps. J'ai pas envie de vous bassiner mais plutôt de vous faire partager ce qui me plaît dans l'art, ce vaste mot.

J'ai un peu été baignée dedans petite. Mes parents m'en ont parlé assez tôt et j'ai toujours eu des livres à portée de main. Je voulais dessiner des vêtements étant petite et puis je dessinais tout le temps ou je bricolais des trucs. J'aurais voulut bricoler avec mon père mais disons qu'il ne l'a jamais remarqué donc je me rattrape maintenant.

J'ai toujours eu envie de travailler avec les animaux, donc c'est assez naturellement que j'ai oublié l'idée d'être vétérinaire et que je me suis plutôt intéressée à la taxidermie.

Lucy Gendinning, Father child 1

MAD Architects fish-tank

Adel Abdessemed Who is afraid of the big bad wolf

Julien Salaud

Julien Salaud


Julien Salaud Terre et ciel
Nancy Fouts 4

Et puis j'aime aussi la belle peinture, celle qu'on ne t'apprend pas aux beaux arts.

Frederic Leighton A Young Woman
Olivier Masmonteil Adaman sea

valérie favre fragment 

the reconciliation of the montagues and capulets over the dead  bodies of  romeo and juliet
Et enfin il y a tout l'art contemporain qui recèle de miliers de choses diverses et variées. Je suis totalement en adéquation avec ce que le monde actuel attend de l'art. Je trouve ça agréable de pouvoir mixer les médiums et les possibilités que l'on nous offre.
Je sais que le chemin sera semé d'embuches et que je vais en chier ma mère, mais je sais que c'est pour de bonnes raisons et que ma volonté triomphera. (Je vous rassure mes chevilles se portent très bien)
Je note que je suis en ce moment en pleine découverte du son et de l'écriture. J'en faisais avant mais là je creuse de plus en plus et ça me plaît tellement!
Zhang Ding Buddha Jumps Over the Wall

 Junpei Kato courtesy Spiral Wacoal

 Junpei Kato courtesy Spiral Wacoal

Juliette Bates

luciana rondolini calamidad cosmica

activist-group-Animal-Equality

anna hepler

Dietrich Wegner Homeland

Dietrich Wegner Homeland

Max Streicher Blow


2 commentaires :

Crotte de Nez a dit…

Ça tombe bien que tu aie fait un tel post car c'est typiquement ce que j'avais envie de lire un dimanche matin. J'avais déjà un peu vu les travaux de Lucy Gendinning et de Julien Salaud et en tant que novice, j'aime beaucoup. Au niveau de l'art contemporain et moi il y a un certain décalage dans le sens où j'ai envie de comprendre ou alors de trouver une utilité esthétique : ce qui n'est pas toujours le propos. Il m'arrive certaine fois de rester fermer. Je ne sais pas, j'attends des choses que l'art n'est pas obligé de m'apporter. Par exemple je ne comprends pas ce qu'a fait Juliette Bates mais ce qu'à fait Max Streaicher ça me parle beaucoup plus.

Ps : J'aime beaucoup le lien "naturel" que tu fais entre être avec les animaux, type vétérinaire, câlin, vie quoi avec la taxidermie :)

N la C a dit…

Ca me fait plaisir ce que tu dis sur mon article! J'avoue que parfois l'art contemporain est très nébuleux et il faut souvent l'explication en résumé pour approcher de plus près le sujet et comprendre l'approche philosophique du travail. De mon côté j'aime m'amuser à parler de choses bizarre en effectuant des travaux ambigüe et c'est ce qui est le plus amusant.
Pour ce qui est du lien taxidermie/vétérinaire, je sais que c'est fou mais en effet pour moi c'est totalement naturel!!!! XD